Le plus beau village de la région

Philosophie de vie, les valeurs et le patrimoine de Lutzelbourg, ...

Le chemin du Saule un cadre pour les artistes

A la une en ce moment


L'Eselbahn

Le 1er septembre 1883, un petit train appelé le Eselbahn ou Rollähnel est mis en service.

Il s'agit d'un train à voie métrique, c'est à dire que les rails ont un écartement d'un mètre, système utilisé pour les voies dites secondaires car facile a installer et moins coûteuses.

Ce tortillard fait le trajet Lutzelbourg-Phalsbourg-Vilsberg.

En 1903, la ligne est prolongée vers Berling-Graufthal-Bust-Siewieller et Drulingen.

Son surnom, Esel, vient du fait qu'il n'avance pas plus vite qu'un âne. Il n'est pas utilisé a Lutzelbourg, où on lui préfère ceux e Bähnel, Rollbähnel ou Bimbambähnel.

L'idée de construire cette ligne date de 1870.

A l'époque, les Allemands occupent la ville de Phalsbourg et démantèlent les fortifications de Vauban pour construire les nouveaux faubourgs de Strasbourg. Ils transforment en chemin de fer la route allant de Phalsbourg à Lutzelbourg et chargent les pierres de taille sur des péniches pour les acheminer par voie fluviale.

Les wagonnets descendent par leur propre poids cette route en plan incliné. Une fois vides, ils sont ensuite tractés par des chevaux.

La ligne débute dans la cour de réception des marchandises de la gare, suit l'actuelle route de la gare, traverse la Zorn au petit pont entre la rue Koeberlé et la rue Ackermann, longe le canal, traverse celui-ci au centre du village, descend vers le port central, lieu de transbordement, puis monte vers Phalsbourg.

De nombreuses marchandises vont transiter par ce train, pierre de construction, bois, ferraille, machines agricoles, combustibles...

En 1884, 20 000 tonnes de pierres extraites des carrières Gerber-Thon de Vilsberg sont transportées par le canal.

C'est également au train postal qui assure la correspondance avec le réseau postal principale, qui transite par Lutzelbourg.

En fait, le petit train complète parfaitement le réseau existant et permet aux petits villages environnantes d'avoir accès au train. Beaucoup de fermières l'utilisent pour aller vendre leurs produits au marché de Phalsbourg. Environ 40 000 voyageurs l'utilisent chaque année.

Avant 1914, il y avait sept départs par jour entre Phalsbourg et Lutzelbourg dans chaque sens Malheureusement dès 1938, on évoque la fermeture de cette ligne, mais l'armée française la juge utile pour des raisons stratégiques et le train servira au transport de munitions.

En 1948, le trafic voyageurs est arrêté, l'activité marchandises continue et le 1er septembre 1953, la ligne est totalement fermée. Les derniers rails sont démontés en 1964 pour permettre l'élargissement de la route .

Quelques chiffres


Lutzelbourg en chiffres


Sites touristiques

Touristes par an

Entreprises

Habitants

Visitez un lieu passionant

Du château de Lutzelbourg à son port, découvrez un village exceptionnel

Actualités


Pôle Konzett

Le Pôle Konzett vient de feter ses trois ans d'existence .

26 mai 2017